Image du site corsIca




 Découvrez la gastronomie en Corse : produits du terroir, petits producteurs, cuisine du terroir, bonnes adresses et événements.      

CorseCorse Séjour

FRANCE BASTIA SALAUN HOLIDAYS

Le Grand Tour de Corse

Voyage sélectionné pour vous !  Départ de province et nombreuses dates de départ.  A découvrir...

En savoir plus sur ce séjour

La corse - Déguster sa gastronomie

De nombreuses foires animent l'ïle de beauté : foire du porc coureur de Renno (février),
foire de l'olive de Sainte-Lucie-de-Tallano (mi-mars),
foire des produits locaux de Piedicroce (avril) , foire aux fromages de Venaco (mai),
foire du vin de Luri (juillet), foire de l'olivier de Montenaggiore (juillet) et enfin la plus ancienne :
la foire à la châtaigne de Bocognano (mi-décembre).L'île de beauté, aux paysages féeriques et variés,
dôtée d'une nature fière et indomptable
vous ouvre ses portes pour mieux la découvrir et la respecter.     

Découvrir la gastronomie Corse 

C....... comme cuisine Corse !

Il existe une belle variété de fromages au lait de chèvre ou de brebis.
Selon les régions, on trouvera des tommes ou des fromages forts et affinés.
À chaque goût, à chaque parfum, son casgiu corsu, fromage corse. Il existe aussi un
 fromage frais, le brocciu, qui est une merveille exclusivement corse. À déguster de Noël
au début de l’été. Il faut jeter dans le petit lait récupéré lors de la fabrication du fromage
quelques litres de lait frais, puis porter à ébullition sous haute surveillance.
Au bout d’un instant, il se forme en surface une écume blanche comme de la chantilly.
La saveur inégalable du brocciu s’intègre aux plats sucrés comme salés. Fiadone, migliacci,
tourte aux herbes, storzapretti, sont autant de recettes à réaliser avec les fromages
corses.


La châtaigne, fruit d’un arbre mythique planté en grande quantité à l’époque génoise
(en guise d’impôt, chaque foyer avait obligation de planter 4 châtaigniers par personne et par an),
la châtaigne a longtemps été l’aliment de base des Corses. Récoltée à partir de la Toussaint,
elle est consommée rôtie au feu de cheminée, bouillie avec un peu de fenouil ou bien elle est
séchée dans le but de réaliser la fameuse farine de châtaigne, ingrédient indispensable de la pulenta corse.

Aujourd’hui on trouve aussi des marrons glacés, des confitures, des marrons au naturel et quelques sucreries
aromatisées à la châtaigne.


charcuterie Corse - crédit Sylvain Alessandri
La charcuterie corse est très particulière grâce à la viande de porcs élevés
en semi-liberté et nourris de glands et de châtaignes. La chair, particulièrement
savoureuse, permet la réalisation de jambon, prizuttu, de coppa et lonzu selon
qu’il s’agit de l’échine (coppa) ou du filet (lonzu), de salciccia (saucisse corse),
bien entendu, mais aussi de fromage de tête, de terrine et de figatellu,
une spécialité exclusivement corse, fabriquée à base de foie de porc.
Selon les régions, le figatellu est plus ou moins relevé, parfumé au vin, fumé,
très riche en foie et peu gras ou au contraire bien gras pour mieux cuire au feu
de bois, tandis que l’on récupère le jus de cuisson sur un morceau de pain placé
près de l’âtre. Séché, il se consomme cru et c’est encore un autre plaisir.


Fonds Ollandini-cuisine corse
En Corse, on mange des plats simples mais pourtant surprenants. Cuisinés par la
mère ou la grand-mère, jouissant d’un savoir-faire remontant à plusieurs générations,
les plats corses sont savoureux et riches. Cuisiner à la Corse, c’est prendre son temps,
user d’herbes locales (comme la nepita, une sorte de menthe sauvage) et partager.
Que ce soit pour une soupe corse (épaisse et goûteuse), une omelette au brocciu et
à la nepita (une merveille !), des aubergines à la sartenaise (à manger à Sartène, bien sûr ! ),
un cabrettu en sauce (cabri), un tianu de veau (ragoût

corse, à manger seul ou avec des pâtes), un plat de « tripettes » (pour les connaisseurs !),
une simple planche de charcuterie accompagnée d’un vin… la gastronomie corse vous laissera
un souvenir impérissable.


omelette au brocciu Corse
Avec la langouste, le denti est une vraie star des fonds corses. Ce poisson de
la famille de la daurade, atteint parfois plus de dix kilos. On le pêche du milieu
du printemps à l’automne, dans des fonds de 30 à 80 mètres.
Il est ensuite cuit au four ou au grill selon sa taille. La Corse, avec plus de
1 000 km de côtes et ses eaux dépourvues de pollution, pourrait développer
une activité de pêche bien supérieure à l’actuelle.


Un dernier conseil avant de clore le sujet… en Corse chaque village a sa propre identité,
sa propre culture et son histoire.
Il en va de même pour la gastronomie : n’hésitez donc pas à

goûter et re-goûter votre plat favori à chaque escale, il n’aura jamais vraiment la même saveur…

La Corse c'est avant tout la charcuterie au goût si particulier du saucisson au jambon, de la coppa au Figatelli.
La région produit aussi des fromages de chèvre ou de brebis et le vin du cap Corse.

10 spécialités gastronomiques corses

Par Marie-Caroline, éditrice aux guides Evasion

Bien sûr, on va en Corse car les plages sont belles, les villages attachants et les montagnes sauvages, mais aussi parce que l’on y mange bien.
Charcuterie, fromages, gâteaux, de quoi ravir les becs sucrés
autant que salés.

Coppa et lonzu : le cochon roi

Ça se ressemble drôlement me direz-vous, mais ce n’est pas pareil ! La coppa, c’est de l’échine et  lonzu,
un filet maigre. La coppa est donc plus grasse. La viande est salée, poivrée,  fumée et séchée, elle se
déguste ensuite en fines tranches.

charcuterie corse

Dans le saucisson, tout est bon

Le saucisson corse a un goût inimitable. C’est lié à la technique de la salaison, au hachage mais surtout
aux méthodes de fumage au bois (châtaigner, hêtre ou encore chêne). Vous verrez fleurir toute sorte de
saucisson, mais le vrai saucisson corse c’est 100% porc !

Le cochon corse n'est pas rose !

Figatelli, le goûter, c’est l’adopter

C’est une sorte de saucisse réalisée avec du foie, de la viande et du gras de porc.
Le figatelli peut se déguster cru, en tranche, mais l’idéal c’est de la manger griller au barbecue avec une
belle tranche de pain de campagne.

Fromages corses, adieu aux idées reçues

Fromages de chèvre et fromages de brebis se disputent la vedette. Vous aurez le choix entre des fromages à
pâte molle et des fromages à pâte pressée. Chaque région a sa spécificité.
Les fromages corses ne sont pas tous forts et « odorants ».
Allez les goûter sur les marchés pour vous faire une idée !

Fromages corses : même pas peur

Fiadone, demandez la recette

Spécialité incontournable de la Corse, cette tartelette au brocciu parfumée au citron est un vrai régal.
La recette est très simple : mélangez 500 g de brocciu (ou de brousse) avec 4 œufs, 100 g de sucre et
le zest d’un citron. Versez dans un plat rectangulaire et faites cuire 35 min dans un four à 180 g.
Dégustez froid.

Beignets au brocciu, à s’en lécher les doigts

Un grand classique que vous trouverez sur tous les marchés et à la table de certains restaurants
(notamment au Belvédère à Coti-Chiavari). Moelleux, sucré, une petite douceur à se rouler par terre
de bonheur. Attention : pas franchement compatible avec un régime basse calorie.

Beignets au brocciu : à s'en lécher les doigts

Canistrelli, l’ami du randonneurs

Ce sont des petits gâteaux secs typiques de la Corse. Parfait avec un thé ou comme petit en-cas pour vos randonnées. Ils peuvent être nature ou aux amendes, aux raisins secs, à l’anis ou au citron.

Canistrelli

Canistrelli

Pietra et colomba, bières made in Corsica

En plus des  vins corses qui sont souvent très bien notés, savez-vous qu’il existe également de la bière.
La Pietra est une bière ambrée, réalisée à partir de malt et de farine de châtaigne de Castagniccia.
La Colomba est une bière blanche aromatisée au houblon et aux herbes du maquis.

Farine de châtaigne

La farine de châtaigne corse est une AOP.  Elle ne contient pas de gluten et est riche en fer, en magnésium et
en vitamines. Elle s’utilise surtout en pâtisserie et donne un goût incomparable à vos crêpes et à vos gâteaux.
La farine de châtaigne ne se conserve pas très longtemps, mais sachez que vous pouvez la congeler.
Malin non ?

Miel corse, la star des petits déjeuner

On fait du miel en Corse depuis l’antiquité. Aujourd’hui, c’est une AOC et une AOP. On en produit près de 300 tonnes par an. Il en existe de nombreuses sortes : du miel jaune clair de maquis de printemps, à la saveur douce au miel ambré foncé de châtaigner aux arômes puissants.

Photos MCD

Image illustrative de l'article Huile d'olive de CorseL'huile d'olive de Corse est protégée par une appellation d'origine contrôlée (AOC)
à la suite d'une enquête diligentée par l'INAO, en 2004, et par une appellation d'origine protégée (AOP),
au niveau européen depuis 2011. Elle est produite dans les départements des Haute-Corse et de
Corse-du-Sud, couvre 2 100 hectares et concerne 297 communes de l'île.






120x600_train_hotel

http://bannieres.europcar-web.accelance.net/130318-0/120x600_VP_2=5.gif

Actu 120x600







Bordeaux 120x600





 





 Click for Ajaccio, France Forecast

 
  blog shopping  Guide du Tourisme  annuaire Web France  tourisme Corse  boutiquesensolde

Beauté-santé-nature   Blog shopping  location vacances     PrestaVoyages 

                                                  

Image du site corsIca

Ce site fait partie du center-shopping de Presta-Services, découvrez tous les bons plans voyages  

                                      Image du site corsIca

 Poésies et poèmes sur la Corse   

Napoléon Bonaparte – L'épopée impériale referencement automatique - maca - voyance webcam - gagner de l'argent en ligne -annuaire gratuit

 

 

 

http://www.ski-planet.com/affiliation/120x240_bis.gif





Site crée avec Yagoa.fr
Signalez un contenu illicite Signalez un contenu illicite