fabriquer un Kalimba

Comment fabriquer un Kalimba ?

Unique en son genre, le Kalimba était autrefois utilisé en Afrique par les conteurs et les griots. Mais aujourd’hui, il intervient dans l’éveil musical et la musicothérapie. Cela explique le fait que la masse s’y intéresse. Néanmoins, acheter un Kalimba peut revenir trop cher pour certaines personnes. Dans ce cas, il vaudrait mieux savoir confectionner son Kalimba. Il existe plusieurs méthodes pour le faire. Vous avez la possibilité de fabriquer votre Kalimba avec des éléments de vos placards ou vous aurez alors besoin de quelques matériaux de bricolage.

1re méthode de fabrication du Kalimba

Matériel à utiliser :

  • Une boîte en plastique
  • Une petite planche de bois ou un tube de rouleau de papier toilette ;
  • Des barrettes à cheveux ;
  • Du ruban adhésif ;
  • Feutres, pinceaux et peinture pour la décoration.

Étapes à suivre :

Commencez par aplatir le rouleau de papier toilette pour le rendre malléable, si c’est ce que vous voulez utiliser. Mais si vous décidez d’utiliser un autre support, laissez-le tel quel sans l’aplatir. Décorez si possible votre support avec le coloris de votre choix et laissez sécher.

Attaquez-vous aux barrettes pour cheveux par la suite. Ce sont elles qui serviront de lames pour produire le son. Tordez-les donc au niveau de leur courbure. Leurs extrémités vont s’écarter et vous aurez plus d’espace. Placez sur votre support la partie la plus plate et orientez la portion dentelée vers le haut.

Recouvrez à présent le tube de papier toilette avec le ruban de masquage. Les barrettes doivent bien tenir en place chacune à côté de l’autre. Renforcez donc la colle de l’adhésif en pressant les barrettes pour qu’elles tiennent correctement sur le tube. Votre Kalimba est prêt, jouez-le en pressant doucement le bout des épingles et en relâchant.

A lire : https://fr.wikipedia.org/wiki/Mbira

Deuxième méthode de fabrication

Le résonateur

Le résonateur est une planchette de 2 cm de hauteur avec 17 et 10 cm de mesures. Le bois à utiliser doit être plus ou moins dur (frêne, hêtre, noyé, merisier…). Ici, le son n’est pas trop puissant, mais plutôt léger et cristallin. Par contre pour un son plus sonore, construisez un résonateur creux comme la boîte à cigares avec des tasseaux plats.

La table d’harmonie

Il est recommandé d’utiliser un bois tendre comme l’épicéa pour confectionner une bonne table d’harmonie, car l’essence du bois influe nettement sur les sons émis.

Ensuite, posez le résonateur sur la planchette et collez avec une colle forte. Arrangez le tout en traçant et découpant au plus près les contours de la planche. Dans cette table d’harmonie, faites un trou de 25 millimètres de diamètre à la partie antérieure.

La barre de pression

Vous devez coudre la barre de pression sur la table d’harmonie avec du fil de fer après avoir troué la table d’harmonie. Il est aussi possible d’utiliser des écrous papillon pour bien bloquer les lames.

A voir aussi : Quel est le prix d’un babyfoot ?

Les chevalets

Le Kalimba doit porter deux chevalets : l’antérieur et le postérieur. Le premier de même longueur que la barre de pression est un tasseau de bois bien petit. Le second est un peu plus grand et favorise l’écartement facile des lames.

Les lames

Productrices du son, elles peuvent être fabriquées avec l’acier des dents d’un vieux râteau. Soit, utilisez la corde de piano ou martelez à froid les rayons de vélo pour les aplatir et faites-en usage. Collez enfin le chevalet antérieur, placez le chevalet postérieur et insérez-y les lames. Votre Kalimba est prêt à jouer.

Pour plus d’infos