microscope haute resolution

Comment faire le calcul du grossissement d’un microscope ?

Pour ceux qui sont expérimentés comme pour les nouveaux utilisateurs de microscopes, il est toujours utile de savoir comment calculer le grossissement des images des objets ou des échantillons en étude. C’est l’une des premières choses à connaitre.

Qu’est-ce qu’un grossissement ? Ce sera l’une des principales questions à laquelle nous allons répondre, avant d’en arriver à la méthode même du calcul du grossissement d’un microscope.

Cela pourrait être intéressant pour vous : On vous explique le fonctionnement d’un aérographe !

Qu’est-ce qu’un grossissement ?

La notion de grossissement ne concerne que les instruments d’optique. Le grossissement est une grandeur de l’objet, obtenue après l’observation dans le microscope. Cette grandeur est dite sans dimension. C’est un jeu d’angles. Il faut distinguer le grossissement du grandissement.

Le grossissement

Le grossissement est le rapport entre deux angles distincts. Le premier angle est celui de l’image obtenue à l’observation dans le microscope et le second angle, celui de l’image réelle perceptible à l’œil nu sans microscope. Cette définition du grossissement n’est pas forcément vérifiable vu que l’angle de l’image obtenue à l’œil nu ne peut être calculé.

Venez voir le guide enrichissant

Différence d’avec le grandissement

Le grossissement est différent du grandissement. Contrairement au grossissement, les dimensions de l’image réelle sont les mêmes que celles de l’image obtenue plus tard au niveau du grandissement. On peut dire que le grandissement est du domaine de la photographie. Ce qui n’est pas le cas du grossissement.

Une fois mieux éclairés sur la nature du grossissement, nous pouvons passer à la manière dont il peut se calculer au microscope.

Méthode du calcul du grossissement au microscope.

Le grossissement peut s’obtenir par multiplication ou par division.

Multiplication

C’est la méthode la plus simple et la plus utilisée. Le grossissement s’obtient en multipliant deux types de grossissements. Il s’agit du grossissement de l’oculaire et le grossissement de l’objectif.

C’est donc par une multiplication des données individuelles des composants de l’appareil que l’on trouve le grossissement. Il faut savoir toutefois comment procéder car en général, nombreuses sont les personnes qui ne savent pas où dénicher les données à multiplier. Cela est simple à trouver, car ces données sont inscrites sur le microscope lui-même.

En effet, le grossissement de l’oculaire est inscrit sur l’oculaire. Le grossissement de l’oculaire est généralement x10. Quant au grossissement de l’objectif, il est également notifié sur l’objectif. La taille varie, mais n’excède pas souvent x1000.

La méthode de la division est aussi simple, mais moins utilisée. Tout dépend de chaque utilisateur et de la méthode qu’il préfère.

L’origine du microscope dans ce site historique

Division

Deux éléments essentiels sont à mettre en rapport ici. Il s’agit de la longueur focale de l’appareil et la longueur focale de l’oculaire. La longueur focale se mesure à la distance qui sépare l’objectif du lieu où l’image de l’objet en étude se constitue.

Pour calculer donc le grossissement, il faut juste mettre en rapport de division la longueur focale de l’instrument par la longueur focale de l’oculaire. Notons pour finir que le grossissement s’obtient indépendamment du souhait de l’utilisateur.

On ne peut donc déterminer le grossissement voulu sans détériorer la qualité de l’image. Le grossissement n’est que le fruit des données recueillies sur l’appareil.