Comment s’épiler chez soi ?

S’épiler

Les poils, on en a tous. Sur les sourcils, les aisselles, le maillot, les membres inférieurs, etc.

Les retirer peut coûter parfois cher si vous vous adressez à un professionnel. De plus, les plus timides y verront leur intimité violée d’une certaine façon. Le faire seul à la maison semble donc la solution idéale. En plus d’être économe, c’est confortable et discret. Retirer ses poils indésirables pour un mieux-être, ça se passe en quelques étapes.

Première étape : désinfecter les outils

Tous les instruments que vous prévoyez utiliser sont à désinfecter. En effet, trop longtemps resté inactif, il n’est pas exclu qu’ils se soient altérés. Ainsi utilisés, vous risquez de faire face après opération à des infections. Les alcooliser devrait régler le problème.

Ensuite, il faut préparer les zones à épiler. Exfoliez régulièrement vos poils quelques jours avant l’opération. Cela devrait permettre d’éviter les réactions du bulbe, les poils incarnés. N’humidifiez cependant pas la zone à épiler avant de vous y mettre.

L’outillage nécessaire

Plusieurs sont les moyens à vous proposer pour vous épiler chez vous. Vous pourriez y aller avec plusieurs éléments et si vous voulez en savoir plus regardez ça.

À la pince

Cela consiste à arracher petit à petit les poils. Vu que ces derniers devront être enlevés très progressivement en petite quantité, la méthode n’est pas trop prisée par beaucoup de monde. Seules quelques personnes l’emploient encore.

L’épilation orientale

Technique classique d’épilation. Il s’agit d’apprêter du caramel brun qu’on étale sur la partie à épiler. Étant gluant, les poils y sont beaucoup emprisonnés. Vous n’aurez alors qu’à tirer d’un coup sec pour enlever.

La cire

Celle à la main est la plus conseillée. Elle colle rarement à la peau, et se veut très efficace.

La pierre ponce

Les cuisses et les jambes sont les plus concernées. L’action consiste plus à une exfoliation. Son utilisation requiert de la délicatesse, faute de quoi l’intéressé pourrait vite se retrouver avec une peau irritée.

S’épiler le maillot

Selon la disposition des poils, procéder du haut vers le bas. Pour le maillot, la cire chaude est fortement déconseillée, surtout quand en sortie ou en traversée sur un bateau le besoin se fait ressentir de s’épiler – Epilation des hommes – Des esthéticiennes nous racontent les coulisses !

Arrivé au niveau du ticket de métro, faites très attention pour ne pas vous faire mal. La zone est sensible et nécessite une délicatesse infinie. Servez-vous de cire froide ou même de pince. Cela pourrait constituer une bonne solution provisoire, en attendant de vous confier à une experte.

S’épiler le visage

S’il n’y a aucun inconvénient à s’en servir sur d’autres zones du corps, le visage ne tolère aucunement l’optimisation du rasoir. La pince à épiler est ce qui est utilisé par ceux qui préfèrent la vieille méthode. Trop fastidieux toutefois, beaucoup trouvent leur bonheur avec la cire froide. À l’application, faites un appui sur la peau et arrachez la cire avec attention. Autrement, la peau pourrait suivre et la douleur est indescriptible.

À la fin de l’épilation

Certains résidus persistent. Pour les faire partir, appliquez de la crème puis de l’huile sèche. Ici, nous vous conseillons la noisette de Biafine – lire aussi : Quel budget pour un épilateur lumière pulsée ?